Nous voilà, la famille L. Nous sommes 5, maintenant 6, avec la copine de notre grand. Nous avons donc 3 enfants : 20, 16 et 12 ans. Et notre petit zèbre c'est le numéro 3.

20 ans de bonheur avec nos loulous, mais 12 ans d'incertitude avec notre petit zèbre.

12 ans que nos questions restent sans réponses, que l'on nous balade de psy en psy, de docteurs en docteurs, d'associations en associations , .....

Notre petit zèbre est né il y a donc 12 ans, après une grossesse compliquée (annonce d'une malformation d'un bassinet au niveau du rein in utéro).

Naissance top. Puis première pyélonéphrite à 3 mois. S'en suivent une serie d'examens tous plus traumatisants les uns que les autres. Ca forge le caractère !!!! Du coup petit zèbre avait déjà dès l'age de 2 ans un caractère bien trempé. 

L'été de ses 2 ans, il nous a declaré ne plus vouloir de couches et avoir un lit de grand !!! Mon bébé !!!

Il parlait comme vous et moi. Il avait et a toujours l'esprit vif, très vif, trop vif. Bien décidé dans ses choix et surtout ses désirs. Qu'est ce qu'on a pu entendre comme réflexions : ah le petit dernier, on lui cède tout, il est capricieux, colérique, c'est un sale gosse , ... Non en fait c'est un enfant HP, haut potentiel si vous voulez.

Rentrée en maternelle: la galère commence. Il refuse la séparation, d'aller à l'école. Certaines maitresses jugent que c'est perturbateur, jusqu'à ce qu'il arrive en grande section. Maitresse top, qui connait bien le sujet ( merci Sophie). Elle nous demande, en novembre de lui faire passer un test de QI. 

Quoi 140, notre loulou de 5 ans a 140. Super, mais on en fait quoi de notre gamin et ses supers pouvoirs !!!

Refus de l'inspecteur d'académie de lui faire sauter une classe encours d'année. Il attendra la rentrée pour passer directement en CE1 au lieu du CP. Donc rentrée en septembre en CE1. La galère : les autres se moquent de lui, lui disent qu'il n'a rein à faire là, qu'il devrait être en CP, la maitresse s'en fou royalement, nous dit qu'il n'est pas si "doué" que ça , le prend en grippe, ...

Angoisse tous les matins de le déposer à l'école. Les coups de téléphone s'enchainent: il a fait une crise, vous pouvez venir le chercher on n'en vient pas à bout. Nan mais c'est quoi ces instits qui n'arrivent même pas à maitriser et à comprendre un enfant de 6 ans à peine !!!

Les crise s'enchainent et s'intensifies de jours en jours. Il est en detresse et nous aussi, enfin surtout MOI !!!

Nous arrivons tant bien que mal à faire les 4 ans de primaire. Les parents des autres enfants comment également à le juger, à nous juger : il faut le virer de l'écle, il est dangereux pour les autres, c'est un monstre, ...

Arrivée au collège. Je previent que notre petit zèbre n'est pas aussi docile que son frère et sa soeur, qu'il est différent. Ne vous inquiétez pas. Tout ira bien. Mon oeil oui. Re galère. Crise sur crise. Ses profs ne peuvent plus le voir. Il fait peur. C'est un MONSTRE . On l'evince des  sorties scolaires. On lui met des jours d'exclusions. Nous mettons en place un PPRE. Foutaise. Les profs s'en battent les couettes comme de l'an 40.

En mai dernier, après une énnième crise très violente, je suis au bout du rouleau. Je téléphone partout pour avoir de l'aide : établissements de santé spécialisés, psy, CMP, hopital, ... On me rapelle: c'est le CMP. On me dit de téléphoner aux urgences psychiatriques de notre département.

Je m'execute. L'infirmière, très gentille, m'écoute. Alléluia on m'écoute, on me posse des questions : a t il fait des tentavives de suicide ? Non. Mais à bien y réffléchir, une fois nous l'avons retrouvé avec le cordon de la DS bien séré autour du cou. Mais c'est une tentative madame, il faut que nous vous recevions en urgence dans les 48 heurs. Rendez vous pris le lendemain matin. C'est très destabilisant d'emmener son petit bout de choux de 11 ans dans des urgences psy !!! 

Examiné par un médecin et deux infirmières : il n'a rien votre enfant. Il est juste précoce, HP et hyper sensible. Il faut le faire re tester dans un centre à Paris. Ok, nous prenons rendez vous.

1er entretien, test, 2nd entretien et résultat : HP hyper, hyper, hyper sensible.

Les vacances, ah ... les vacances. Trois mois de tranquillité. Pas de crises, de profs qui font des réflexions, de coups de téléphones du collège, de parents qui se plaignent que leurs enfants ont passé une mauvaise année à cause du mien !!!!....

Changement d'établissement à la rentrée. Ouf ça aller mieux....humm    enfin j'essaie d'y croire. 1ère semaine top. 2ème un peu moins,3 ème encore moins, ... Voilà , ça fait un mois que la rentrée est faite, et même si ça va mieux que l'année dernière, rien, je dis bien RIEN n'est gagné.

Voilà notre histoire, qui va s'enrichir de jours en jours, de pages en pages, de publications en publications.

Merci de m'avoir lu, de me comprendre ou pas et surtout de ne pas juger.